Arbalétrier – toiture

Élément de la charpente, qu’elle soit boisée ou métallique. L’arbalétrier supporte la couverture du toit et se place de façon oblique, sur un entrait, formant un triangle d’une taille variable selon la configuration de la bâtisse concernée. Plusieurs arbalétriers sont ainsi disposés sur la longueur de la bâtisse, soutenus par les pannes de charpente. L’inclinaison de l’arbalétrier suit des normes strictes, s’adaptant au matériau de type bois ou acier.

L’arbalétrier s’inscrit dans une technique de construction qui est utilisée depuis le 19ème siècle et se retrouve dans plusieurs types de configuration. Le plus populaire étant l’arbalétrier cintré, devant l’arbalétrier coupé en arc. Pour adopter un style impérial, l’arbalétrier en courbe est très souvent utilisé. Pour les architectures plus spécifiques, l’arbalétrier de brisis ou encore à lierne sont également employés.