Mérule – toiture

En matière d’efficacité, le bois est depuis toujours utilisé dans la construction à long terme. Cependant ce matériau est couramment soumis à plusieurs facteurs qui peuvent nuire à sa qualité et sa durabilité.

Parmi eux figure la mérule, plus connue sous les appellations « champignon des maisons » et « champignon des charpentes ». Cet organisme est lignivore, en d’autres mots, il se nourrit de bois humide et en cause sa décomposition. Il se répand et s’il n’est pas exterminé, peut provoquer l’effondrement de structures pourtant solides, comme des escaliers ou dans le domaine de l’entreprise Protech Habitat, la toiture. Le processus d’affaiblissement du bois par la mérule s’inscrit dans la pourriture dite cubique.

Ce phénomène se manifeste par la coloration brune du bois et par la survenance de formes cubiques, il affaiblit considérablement la résistance du matériau. De plus, l’apparition et la propagation de la mérule sont dues non seulement à l’humidité et à l’obscurité, mais également à une mauvaise ventilation. Le problème de ce champignon n’est pas négligeable dans le domaine de la toiture et se doit d’être traité afin d’empêcher la progression de la moisissure sur toutes structures avoisinantes.